Final Fantasy

Publicité

Bannière

Après 10 ans de développement et beaucoup de changements dans sa structure, Final Fantasy XV est enfin sortie. Il peut nous surprendre et nous décevoir à la fois.

Un monde extraordinaire mais …

Commençons par le début. Le monde de Final Fantasy XV est magnifique et varié. Il est grand et les détails sont soignés au maximum.

Le monde de Lucis va nous éblouir non seulement par sa grandeur mais par sa diversité. Des prairies, des bois, des déserts, des lacs, des villes, des collines, des montagnes… tout dans ce monde est impeccable. Si impeccable qu'il finira par effrayer certains par moment (ou pas).

La quantité de choses qu'il faut faire dans cet univers de Final Fantasy XV peut nous déstabiliser, surtout dès le début. Tant de liberté qu’on nous donne dès le début sans même nous introduire dans l’histoire peut surprendre.

C'est votre décision d’explorer ce monde maintenant ou plus tard, mais sûrement vous voudrez faire cela depuis le début avec la Regalia ou plus tard à dos de Chocobo. Cependant je vous avertis qu'aller à tous les coins du royaume est impossible. Surtout si un jour vous voulez faire l'histoire.

monde chocobo

Malheureusement, tout n’est pas jolie dans cette map que nous a préparé Square Enix. Quand vous jouerez, vous aurez sûrement la sensation qu’il manque quelque chose. En fait, le gros problème c’est que le monde est quand même vide.

Attention, je ne fais pas référence qu’il y a peu d’ennemis ou peu de personnes, mais l'interaction avec ceux-ci est assez limité. En enlevant les quelques villes qui existent et les zones d’approvisionnement ou les magasins qu’on trouve sur notre chemin, on dirait que les gens que nous trouvons dans Lucis sont des fantômes. Ils ne parlent pas, n'interagissent pas, ne nous dis presque rien (on salue quelques personnes à Lestallum). Seulement une ou deux parlent entre eux pour donner une fausse sensation de vie.

Ce ne seront pas les quelques maisons abandonnées sans motif que nous verrons ou les fermes avec les gens qui ne font aucun bruit. Dans Final Fantasy XII, pour mettre un exemple proche, presque n'importe quelle personne de n'importe quelle ville ou de zone parlait et disait une phrase, même si elle était débile. Ici non. Ils sont, comme je dis, des fantômes qui sont là pour remplir, et cela abîme la conception magnifique de Lucis qui aurait pu être meilleur.

Une histoire plus ou moins intéressante.

L'autre des éléments que l'on cherche dans un Final Fantasy est son histoire. Sans être mauvaise, l'histoire de Final Fantasy XV n'est pas ce que nous attendions après avoir vu celle de Final Fantasy XIII (malgré sa linéarité).

Des moments épiques et spectaculaires il y en a, nous ne pouvons pas le nier et la bande sonore est sublime. Cependant, la manière dont l’histoire est racontée et comment elle se développe laisse parfois à désirer. Vous pouvez bien sûr en savoir un peu plus sur l'univers de Final Fantasy XV sur des livres éparpillés un peu partout, mais j'aurais préféré des quêtes ou tout simplement donner des informations dans le bestiaire comme dans Final Fantasy XII.

Pour commencer, pour suivre l'histoire principale, c'est un chemin très court. Il y a des chapitres qui impliquent simplement d’aller d'un endroit à un autre en voiture et cela te laisse la sensation d'improvisation ou de remplissage. Pour continuer, le monde est si grand que par moment on préfère l'explorer et faire les missions secondaires que suivre l’histoire.

01 02

C'est-à-dire que l’histoire n’accroche pas et avec tant de mission et tant d'exploration fait que la trame est diluée davantage. Cela me fait penser qu'ils ont mal traité les ressources de ce Final Fantasy XV. La majorité des missions seront d'aller d'ici à là-bas en faisant des commissions ou des demandes, et en laissant d'un côté que nous sommes le roi de Lucis (un peu de respect). Ce qui manque ce sont des missions qui nous en apprend un peu plus sur le monde. Une mission qui nous parle de quelques ruines, une histoire qui nous parle du passé de Cid ou d’autres choses. Je suis sûr qu’ils auraient pu approfondir l’histoire avec des quêtes secondaires de ce type… Quelque chose qui n'est pas, tu y vas, tu tues et tu ramasses.

N'importe quelle Final Fantasy, ou jeu de rôle, montre d'abord un chemin très linéaire. Il nous montre le monde que nous avons, les personnages et même l’histoire. Tout de suite il nous donne la liberté d'explorer ce que nous voulons et aller où nous voulons. Ici non, ils nous donnent le monde et tout de suite ils nous le retirent. Pourquoi ne pas maintenir le schéma ?

La gestion de la trame, le monde et ses éléments sont mauvaises. Séparement, ils sont tous bons ou très bons, mais l'ordre qu'ils ont décidé de les incorporer, je ne l’apprécie pas (attention ce n’est que mon avis).

Un nouveau système de combat

Final Fantasy XV nous montre un système comme Kingdom Hearts. Ici nous manierons Noctis, nous pourrons interagir avec les autres membres du groupe pour faires des combos ou des attaques spéciales.

Cependant, il n’est pas trop compliqué. Nous ne devons pas faire une combinaison de boutons. En appuyant sur un bouton nous pourrons faire beaucoup de choses. Chaque arme possède un style de combat, vitesse et dommage, ainsi c’est à vous de trouver la meilleure arme pour chaque combat. Vous pouvez également esquiver, vous verrez apparaître par moment la touche « Carré » ou X et aussi vous devrez bien surveiller le déroulement du combat pour esquiver d’autres attaques et c’est tant mieux.

combat

Les ennemis peuvent avoir comme faiblesse la Foudre, la Glace ou le Feu. Mais maintenant, on se concentre plus sur le type d'armes (j’ai trouvé seulement 3 ennemis où les armes ne servent à rien). Parce que Final Fantasy XV n’a pas beaucoup de magies. Nous trouverons seulement des vestiges de ces éléments dans la synthèse de magie. Une fois que nous avançons dans le jeu, nous obtiendrons d'autres éléments magiques, mais pour le moment la magie est presque nulle.

Les magies de bases sont là, Feu, Foudre et Glace. Des magies comme Bio, Gravité ou Lenteur sont substituées par des effets additionnels aux trois premiers sortilèges que je vous ai cité. De plus les invocations, quand nous les avons et qui sont au nombre de 4 plus un extra font des apparitions aléatoires, on ne peut pas les invoquer à notre guise (je suis d’accord que Léviathan ne va pas apparaître d’un récipient dans un donjon, mais à l’extérieur avec un intervalle de 10/15 minutes ou plus par invocations aurait été agréables, selon moi)

Nous avons aussi un manque inquiétant d’éléments de personnalisation en ce qui concerne l’équipe, puisque nous pourrons seulement changer les accessoires et quelques vêtements qui fait que combattre est beaucoup plus simple que dans d’autres Final Fantasy plus classiques.

Heureusement, les combats sont amusants et addictif. Il n'y a pas de saturation d'ennemis et, si nous ne voulons pas, nous pouvons fuir le champ du combat. Nous chercherons sans cesse les ennemis qui nous mettent à l’épreuve et qui nous rend fou. Chercher des monstres qui vous rendra fou (ou pas) ne sera pas compliqué, mais je pense que votre pire ennemi par moment sera tout simplement la caméra.

Si vous ne vous fiez pas aux niveaux, parce qu'il y aura des fois qu'un ennemi de niveau 10 te colle une raclée impressionnante et ceux de niveau 50 tombent comme des mouches. La taille importe peu, c’est la seule chose que je vous dirais. Disons qu’il faut étudier les ennemis, bien esquiver et par moment, ne pas foncer dans le tas. Ce n'est pas si simple et au moins cela on l’apprécie, mais le jeu en lui-même reste facile (hors gros donjon).

Les quatre protagonistes possèdent des aptitudes différentes. Noctis la pêche qui pourrait plaire ou déplaire (Personnellement elle ne m’a pas trop emballée, je préfère de loin le système de pêche de Zelda), Gladiolus l’aptitude de survie qui sera utile puisque à chaque fin de combat, on reçoit par moment des objets utiles. Ignis sera notre cuisinier, très utile pour augmenter temporairement les stats des personnages (je trouve que c’est une bonne idée) et Prompto sera chargé de photographier notre voyage. C’est quand même sympa, mais il y a des moments où j’aurais aimé que Prompto me laisse tranquille.

Au-delà du jeu

Nous pouvons analyser Final Fantasy XV comme jeu, cependant il devient nécessaire de mettre d'autres éléments qui sont indispensables pour tout comprendre. Et ce sont les choses qui existent autour du jeu de Square Enix.

D'un côté, nous avons Kingsglaive qui est pratiquement l'opening du jeu. Après le premier chapitre, il faut voir ce film impressionnant fait pour les fans. Vous verrez beaucoup de choses et surtout vous connaîtrez plus de choses sur le méchant Régis et sa suite. Sans elle nous commencerons le jeu dans un vide total sans comprendre ce qui s’est réellement passé.

C’est pareil avec Brotherhood. Dans Final Fantasy XV on n'a pas pris le temps de nous montrer le groupe. Il est directement formé et malgré le fait que tout en jouant, on a de l’affection pour eux et nous voyons leur personnalités marquées et définies, si vous n’avez pas regardé l’anime vous ne savez pas pourquoi ils suivent Noctis si aveuglement.

Si nous mettons ces deux éléments à l'équation la chose change substantiellement. Le voyage se convertit en quelque chose de plus complexe et nous comprenons mieux la relation entre beaucoup de personnages. Il est difficile de décider si mettre Brotherhood et Kingsglaive à la note de Final Fantasy XV parce que l'un ne se comprend pas sans l’autre …

Deux analyses

Pour finir, nous pouvons faire deux analyses de Final Fantasy XV. Nous pouvons l'analyser comme jeu. Dans ce cas, le titre remporte une bonne note (8/10). Nous avons une histoire qui reste quand même intéressante, un monde magnifique, un bon gameplay et un développement qui aurait pu être meilleur.

Cependant, si nous l’analysons comme un Final Fantasy, ce n’est pas la même chose. Une simplicité dans le développement des personnages (oui, je sais qu'on aura droit à des DLCs sur Gladio, Ignis et Prompto), une élimination de magies et d'invocations comme nous les connaissons et l'histoire qui est diluée dans l'énorme monde qu'ils ont créé …

Il donne la sensation que le développement du jeu s'est plus concentré dans Lucis que dans Noctis et son aventure.

Nous pourrions dire que c'est un bon "commencement" pour changer. Beaucoup d'éléments manquent, mais l'ensemble est très bien. Certaines fautes s’arrangeront avec les actualisations et DLC, mais d’autres éléments ne changeront probablement pas.

Donc, si vous me demandez si je vous recommande de jouer à Final Fantasy XV, je vous dirai que oui. Mais je vous préviens qu'il va également vous décevoir dans beaucoup de points.

 

Note : 6,5/10

Positifs

  • Un monde immense et détaillé.
  • Le système de combat est addictif et facile à utiliser.
  • La bande son est simplement magnifique.
  • La relation entre des personnages coule d'une manière très naturelle

Négatifs

  • Le monde ouvert affecte d’une manière négative à la fluidité de la trame principale
  • Le monde semble vide à plusieurs occasions
  • Les éléments de Final Fantasy disparaissent (magies, invocations) et la personnalisation est presque nulle
  • Une caméra qui dérange
  • Des missions secondaires répétitives

Je lui donne une note de 6,5/10 et je ne changerais pas la note après l’actualisation de l’histoire parce que sincèrement, ça ne devrait pas être ainsi.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir