Final Fantasy

Publicité

 01

L’histoire

Depuis que le Miasme, une étrange brume mortelle, s’est abattu sur le monde, les villages utilisent des Cristaux Magique pour se protéger. Tous les ans, les Cristaux doivent être régénérés avec l’Eau de Myrrhe. Les villages envoient donc chacun un petit groupe d’aventurier parcourir les nombreuses régions à la recherche des Arbres de Myrrhe. C’est la sève de ces arbres magiques (très rares) qui permet d’alimenter le pouvoir des Cristaux.

Gameplay

Cet épisode de n’a de Final Fantasy que le nom… En effet, contrairement aux autres épisodes, on se trouve ici devant un jeu d’action/aventure jouable en solo ou avec un pote. Avant de te lancer dans l’aventure, tu dois créer ton personnage. Comme la plupart des jeux Game Cube, tu peux relier la console à la GBA par le biais du câble Link GC/GBA pour obtenir des infos sur ta portable, mais pour le cas de FFCC, vous pourrez jouer en multi.

Les Classes d’Individus

Avant de commencer à jouer, tu dois créer ton personnage. Il faut d’abord choisir sa Classe. Elles sont aux nombres de 4 et on chacune leur particularité.

Combo et magie !

En mode Solo, il est possible de créer des sorts plus puissants en combinant des sphères de magie. Par exemple, en fusionnant 2 Brasiers, tu obtiens la magie Brasier +. En mode Multijoueur : le principe est encore plus intéressant. Si, tu lances une magie Brasier sr un monstre et que ton coéquipier fait la même chose, la créature sera frappée par Brasier + ! En gros, en lançant des sorts au même endroit et dans un timing bien précis, il est possible de créer de nouveaux sorts.

La famille, c’est important

Tout au long du jeu, ton héros entretient des relations avec sa famille. Tu reçois donc régulièrement de nouvelles lettres. Après la lecture du courrier ; tu as la possibilité d’envoyer une réponse en retour. Le choix de la réponse se fait par parmi 2 ou 3 phrase proposées par la console. Avec ta lettre, il est possible d’envoyer un cadeau (nourriture, arm, argent…). La relation que ton personnage entretient avec sa famille ne dépend que de toi, et elle évolue tout au long du jeu… Veille à ne pas te mettre tes parents à dos, car lorsqu’on se conduit bien, ils ont tendance à se montrer généreux….

Á plusieurs, c’est meilleur

Pour profiter pleinement de « FFCC », joue avec des amis. Seul, on s’éclate surtout à booster son perso pour le rendre plus fort. Mais voilà, si le mode Multijoueur est incontestablement le point fort du jeu, c’est aussi là que l’on rencontre un énorme problème…

Á chacun sa GBA !

Tous les joueurs, même le Joueur 1, doivent utiliser la petite portable de Nintendo. La manette de la console n’est utilisable qu’en solo. Ainsi, pour 2 joueurs, 2 GBA et 2 câbles GC/GBA sont nécessaires…. Au final, bien que ce soit assez handicapent (on n’a pas forcément, plein de copain avec des GBA et des câbles Link GC/GBA). Cela permet d’offrir un gameplay plus original et excellent. Peut-être que les développeurs auraient dû penser à un mode Multijoueur supplémentaire, plus basique permettant de jouer avec des manettes.

Comment ça marche ?

Avec des copains, comme je t’expliquais plus haut, les GBA servent de manettes. Cela te permet de gérer ton personnage sans affecter la partie. Du coup, pendant que tu es en train de mettre à jour ton équipement, tes potes peuvent, continuer à avancer et à se battre contre les monstres. De plus, durant la traversée d’un donjon, une carte différente apparaît sur chaque écran de GBA. Si, un joueur possède la carte du donjon, un autre aura, par exemple la carte de l’emplacement des monstres… Il s’agit d’un des nombreux aspects du jeu qui nécessite une parfaite entente entre les aventuriers.

Chacun pour soi ?

Durant un niveau, les joueurs doivent remplir chacun un challenge secret. Il apparaît sur l’écran de la GBA, juste sous la carte. De nombreux défis te sont proposés : ne pas ramasser d’objets, ne pas se remettre de la vie, etc… Á la fin du niveau, les points de chaque joueur sont comptabilisés. Les aventuriers sont ensuite classés. Les joueurs qui ont le plus de points choisissent en priorité un objet magqieu qui leur permet de faire évoluer leur personnage (l’item est ensuite indisponible pour les autres joueurs).

Réalisation.

Une nouvelle fois, Square Enix propose un titre à la réalisation soignée. C’est visuellement impeccable et la bande-son divine ! La caméra est fixe et éloignée, ce qui limite les problèmes de visibilité.

Intérêt

Seul, l’aventure peut être un poil lassante, mais à plusieurs, la durée de vie est énorme. Les joueurs forment une véritable team. Jamais l’esprit d’équipe n’avait été aussi bien exploité dans un jeu vidéo.

Points positifs

  •           L’univers est féerique.
  •          La bande-son est très belle
  •      Le mode Multijoueur est terrible
  •      Personnalise ton perso !

Points négatifs

  • Pour jouer à plusieurs, il faut autant de GBA et de câbles Link GC/GBA que de joueurs.
  • Seul, on s’ennuie un peu
  • Avec « FFCC », le géant japonais du RPG signe un titre étonnant et novateur. Axé avant tout multijoueur, c’est à plusieurs que le jeu dévoile toute sa richesse.

La note en mode solo : 15/20
La note en mode multi : 18/20

03